Comité de Développement Stanbridgeois  

Ô JARDIN DES ANCÊTRES

Le Comité de développement Stanbridgeois est fier d’avoir contribué à la mise sur pied, cet été, d’un mini camp pédagogique bioalimentaire. Une dizaine de jeunes de l’école St-Joseph, âgés de huit à treize ans, ont entretenu et pris soin du jardin pédagogique intergénérationnel Ô Jardin des ancêtres et planifié à raison d’un samedi sur deux un marché public. 
Ils l’ont appelé Ô P’tit Marché. Cette belle saison s’est clôturée par une Fête des récoltes tenue le samedi 28 août.
 
Nous tenons à remercier très chaleureusement les citoyens qui sont venus les encourager tout au long de l’été et lors de la petite fête. Le fait de s’intéresser à ce qu’ils font et à leurs produits est d’une très grande importance. C’est une façon de leur dire que nous apprécions et encourageons leur engagement et implication communautaire.
 
Car après tout, ils seront notre relève et formeront notre société de demain. Merci à tous celles et ceux qui les soutiennent dans cette démarche. 

Assemblée annuelle du Comité de développement Stanbridgeois

Le samedi 7 août s’est tenu Ô Jardin des ancêtres l’assemblée annuelle du CDS.  Plus d’une dizaine de personnes étaient au rendez-vous. Le président monsieur Guy Lambert a présenté la liste des réalisations 2020-2021 ainsi que les objectifs pour l’année 2021-2022.  Quant à madame Pauline Bonneau secrétaire-trésorière, celle-ci a fait état du bilan financier 2020 et des prévisions budgétaires 2021.
 
Nous avons procédé à l’élection du conseil d’administration composé de :
Guy Lambert, Pauline Bonneau, Simon Chenier, Jacques deLadurantaye, Sylvain Duquette , Marcel Heyligen et Carole Dansereau (représentante du conseil municipal).

Petits et grands, jeunes et moins jeunes ensembles pour une même cause ! 

Nous avons vécu deux formidables semaines de jardinage pour souligner la Semaine intergénérationnelle du Québec. Même si Dame Nature n’était pas très collaborative : chaleur extrême, froids sibériens, les élèves, le personnel de l’école et les bénévoles ont travaillé très fort pour bêcher, semer, repiquer, décorer et aménager une nouvelle plate-bande.
 
Au jardin, tous les sens sont sollicités
 
En plus de jouer dans la terre, de voir les légumes pousser, d’entendre le chant des oiseaux, nous avons mis l’accent, lors des derniers ateliers, sur deux sens l’odorat et le goûter.  Les élèves ont donc appris à développer leur odorat en sentant différentes fines herbes installées dans notre jardin (verveine, thym citronné, différentes variétés de menthe : marocaine, orange et chocolat, stévia, camomille et origan)  et en raffinant le sens du goûter en dégustant entre autres différentes variétés de radis, radis daikons et rabioles accompagnés bien entendu de la fameuse vinaigrette de monsieur André.
 
Pour décorer ce bel espace, des réalisations artistiques ont été réalisées, sous la supervision de  notre artiste madame Martine Bellavance. Et, pour nous accrocher un sourire, nous avons reçu une visite inattendue de deux trésors dissimulés dans le jardin, @aROCHEmoiunSOURIRE, une initiative de madame Sylvie Poulin ! 
 
Une belle communauté d’apprenants 
 
Un très grand merci aux 115 élèves ainsi qu’au personnel de l’école qui collabore à ce très beau projet.
 
Et bien sûr, un très grand merci à la vingtaine de citoyens provenant de toutes les catégories d’âges soit des vingt à quatre-vingts ans et plus qui s’engagent, soit dans l’accompagnement des élèves lors des ateliers horticoles ou dans la gestion matérielle et logistique du jardin.
 
Un grand merci du fond du cœur à :
 
André Forte, Pauline Bonneau, Marc Bonneau,
Jacques de La Durantaye, Martine Bellavance, Ginette Simard Gendreault, Micheline Dufour, Ginette Senez,
Geneviève Beauregard,  Marianne Cardinal, Kim Gendreault, Béatrice Travers, Daniel Lanou, Sylvie Poulin,
Mélissa Gaboriault, Laura Jarry, Martin Benoit, Simon Larose, Jean Guy Roussel, Sylvain Duquette, Stephen Hanigan,
Pierre de Francesco, Gaétan Fournier, Roger Santerre,
José Desautels et Suzanne Marcoux
 

Objectifs pour 2020-2021

o Poursuivre notre collaboration avec la municipalité pour l’application du plan d’action MADA et pour le plan d’attraction des nouvelles familles
o Planifier, superviser, contrôler et évaluer la mise en place du Jardin pédagogique intergénérationnel
o Inventorier, récupérer des dons ou acheter de l’équipement culinaire ou horticole
o Aménager, en partenariat avec la municipalité, la salle communautaire pour la mise en place des ateliers « De la fourche à la fourchette »
o Faciliter l’intégration des immigrants ou allophones en les invitant personnellement à participer aux ateliers « De la fourche à la fourchette » et en les invitant à s’impliquer au Jardin
o Faciliter la présence au Jardin des résidents de la Résidence Duhamel
o Animer, recruter des bénévoles et/ ou des personnes ressources, en fonction des nos ressources financières, pour l’animation des ateliers culinaires et des ateliers horticoles auprès des élèves et des citoyens
o Administrer et assurer le suivi des demandes d’aides financières auprès des instances gouvernementales et de la MRC
o Continuer de formuler des demandes d’aides financières pour assurer la pérennité du jardin
o Poursuivre la rédaction d’articles pour l’AMI, le journal Saint Armand et l’Infolettre Intergénérations Québec
o Publiciser nos activités par le bais des réseaux sociaux et par les journaux traditionnels
o Participer à la campagne nationale sur la semaine intergénérationnelle en s’inscrivant entre autres au concours qui se déroule en mai à travers la province sur une activité intergénérationnelle significative pour nous
o Réaliser des vidéos sur les activités intergénérationnelles en lien avec les ateliers horticoles et les ateliers culinaires puis les publiciser sur le site de la municipalité, sur les réseaux sociaux et dans les journaux
o Planifier en partenariat avec l’école, l’ouverture du jardin
o Coordonner la 9e Fête dans l’rang qui soulignera, au jardin, la Fête des récoltes et organiser en partenariat avec la Fabrique les 175 ans de la fondation de la paroisse-des-Anges
o Accroitre la visibilité de notre municipalité en poursuivant des prises d'images par drone pour une mise à jour d’une vidéo sur la vie à NDS (cyclistes, canot/kayak sur la rivière, etc.)
o Poursuivre notre collaboration avec la MRC dans le cadre du projet Crédits Paysages
o Réaliser une vidéo sur l'histoire de notre municipalité « Si Notre-Dame m’était contée »
o Poursuivre, lors des fêtes rassembleuses, la projection de photos ou activités filmées se déroulant dans notre municipalité
o Continuer d’offrir notre soutien technique à ceux qui utilisent la salle communautaire
o Identifier une relève pour assurer la pérennité dans la conception et la réalisation de vidéo
o Promouvoir à travers les différents organismes de notre municipalité l’approche écoresponsable


 JARDIN PÉDAGOGIQUE INTERGÉNÉRATIONNEL
 
Comme vous avez pu le constater, l’aménagement du jardin est pratiquement complété et ce, dans un laps de temps relativement court ; moins d’un mois. Dans le contexte actuel, nous avons décidé de fabriquer la moitié des bacs prévus, soient seulement dix bacs dont sept d’entre eux ont été placés à plus de deux mètres de distanciation. 
 
Nous sommes très fiers des résultats ! Un gros merci à tous celles et ceux qui ont mis la main à la pâte ! Nous pouvons maintenant mettre la main à la terre !
 
Un merci particulier à ;
Susan Muir design permaculture, André Forte maître-jardinier, Simon-Larose, maître-charpentier, Pauline Grenier Bonneau, Marc Bonneau, Daniel Lanou, François Messier, Joseph Gaboriault, Robert Gaboriault, Ginette Simard Gendreault, Pierre Lanteigne, Roger Santerre, Béatrice Travers, Pierre-André Ouimet, Pierre Ouimet, Ève Paquin, Martine Bellavance, la famille Santerre Lanou Jean-Guy Roussel et Réjean Lemaire.
 
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
 
Ô JARDIN DES ANCÊTRES
Possibilité de jardiner…
 
Si vous avez le goût de cultiver vos propres légumes, d’améliorer vos connaissances et compétences horticoles, de rencontrer et d’échanger avec d’autres citoyens, nous vous invitons à donner votre nom d’ici vendredi le 29 mai.  Nous offrons ½  bac par famille.  Premier arrivé premier servi !
Communiquer avec :
 
Carole Dansereau au 514.714.1721
carole.dansereau@gmail.com
 
ou avec  Pauline Bonneau au 450.296.4567
bonomapa1@hotmail.com
 
 
 

Comité du Jardin pédagogique intergénérationnel


Nous avons tenu notre première rencontre officielle du futur jardin pédagogique intergénérationnel, le dimanche 20 octobre dernier. Treize personnes représentant différents organismes de notre municipalité ont accepté de travailler à la mise en œuvre de ce nouveau projet. Nous y retrouvons des membres ;
 
Comité de développement Stanbridgeois (Porteur du Projet) (2)
Conseillère municipale, représentante de la municipalité pour le comité MADA (1)
Conseil d’établissement et membre du comité de parents (2)
Personnel de l’école (2)
Fabrique Notre-Dame-des-Anges (2)
Comité des Loisirs (1)
Citoyens (3)
 
Nous étions donc très heureux de créer ce nouveau partenariat. Beaucoup d’effervescence et de fébrilité autour de la table ; des idées pour le nom du futur jardin, des subventions à demander et en attente de réponse pour d’autres, des pratiques de jardinage à mettre de l’avant pour les élèves et les citoyens, des ateliers culinaires intergénérationnels à planifier pour transformer les produits du jardin, bref tout cela était fort stimulant ! Nous avons également eu la chance d’accueillir madame Susan Muir, designer et conceptrice du jardin pédagogique à l’école Academy Knowlton qui nous a entretenues sur la permaculture et de l’importance d’observer l’ensemble des éléments de la nature avant d’entreprendre la conception d’un jardin. Elle nous a remis un plan préliminaire, qui se voulait un point de départ pour discuter et échanger sur notre projet.
 
Enfin, nous avons reçu une invitation par Susan d’aller visiter le jardin pédagogique à l’école Academy Knowlton ainsi que celui de Cowansville.  Cette visite se déroulera au cours des prochaines semaines ou au printemps prochain !
 
___________________________________________________________________
  
Dessinons ou décrivons notre jardin de rêve !
 
Enfants, jeunes, adultes, nous vous invitons à dessiner ou à décrire ce que vous désirez voir dans le futur jardin pédagogique intergénérationnel. Légumes, fruits, fines herbes, plantes, que vous aimeriez manger l’été prochain, arbres fruitiers, arbustes ou objets à insérer afin que cet endroit nous ressemble et nous rassemble !  Vous pouvez vous procurer au Marché Gendreault, une copie d’un plan non dessiné ou vous pouvez tout simplement dessiner dans le format de votre choix. Utiliser le mode d’expression qui vous convient le mieux (dessin ou écriture).  Remettre le tout d’ici le 6 décembre à l’école Saint-Joseph (pour les élèves) et au Marché Gendreault ou à l’hôtel de ville (pour les autres citoyens).  Le comité élaborera le plan du jardin en fonction de ce qui ressortira de vos demandes.
 
Vous remarquerez que nous avons pris un peu d’avance en occupant déjà un petit coin du terrain pour y déposer compost et terre. Nous vous remercions de votre compréhension, car nous sommes conscients que cela n’est pas vraiment joli. Nous avons procédé ainsi, car nous espérons planter l’ail avant la venue de l’hiver, cela dépendra, bien sûr,  de la température ! Nous avons accéléré un peu le processus, car certains membres du comité, impatients… désiraient ardemment manger de l’ail en juillet 2020 !
 
 
 
 
 

La Fête dans l’rang 2019 

Une journée où le passé, le présent et le futur font bon ménage !
 
Le samedi 17 août dernier, le Comité de développement Stanbridgeois soulignait pour sa 8e édition de La Fête dans l’rang, les 75 ans du Marché Gendreault. Plus d’une quarantaine de bénévoles se sont mobilisés pour accueillir au cours de la journée et de la soirée environ 800 personnes. Chose certaine, notre village grouillait d’activités cette journée-là.
 
Une municipalité jadis florissante
À l’église, lieu de rassemblement historique, plus de 300 personnes sont venues entendre Ginette Simard Gendreault, présidente de la Fabrique, leur parler des grandes familles qui ont marqué le développement économique de notre municipalité. Un document visuel soutenait la présentation suivie d’une vidéo sur l’histoire du Marché Gendreault réalisée par deux bénévoles, Jacques deLadurantaye et André Forté.
 
De plus, le public pouvait s’entretenir avec Guillaume Tétreault, marguillier et directeur de la chorale de l’église, de fresques réalisées par le peintre décorateur Édouard François Meloche et de l’évolution de notre église au fil du temps. Les gens ont été à même de constater une partie de la beauté de ces fresques, recouvertes d’une couche de peinture, que Guillaume a patiemment gratté dans un coin du jubé. « Je suis très sensible à la conservation du patrimoine religieux et j’aimerais bien que nous trouvions les moyens de remettre en avant plan le travail artistique de ce grand peintre » souligne avec passion Guillaume. 
 
Pour compléter notre regard sur le passé, les citoyens étaient invités à participer à une visite guidée d’une partie du lot 19. Selon les personnes responsables de ce site, les réactions du public ont été plus fortes que prévu. « La journée a débuté à 9 h avec la messe où plus de 70 personnes étaient présentes et cela n’a pas dérougi jusqu’à 18 h » mentionne Ginette Simard Gendreault. « Et nous aurions pu continuer plus tard, mais c’était le souper sous chapiteau et la Fête des Gendreault se pointait ! Jamais, je n’aurais imaginé que l’histoire de notre municipalité intéresserait autant de gens. »
 
Une vision écoresponsable : le Marché Gendreault va de l’avant
Du passé, le public était invité à regarder vers le futur.
 
Pour souligner l’importance de réduire les déchets destinés à l’enfouissement, le Marché Gendreault a annoncé, dans le cadre de La Fête dans l’rang, qu’il ne remettait plus, à compter du 17 août, des sacs de plastique et encourageait leurs clients à apporter sacs réutilisables et contenants pour l’achat de la viande. De plus, la plupart des barquettes de styromousse ont été modifiées pour des barquettes compostables. Un travail de longue haleine avec leurs fournisseurs et la plateforme de compostage de la MRC.
 
Un déplacement écoresponsable
Pour plusieurs d’entre nous, la venue des voitures électriques suscite plusieurs questionnements. C’est pourquoi le CDS a déployé beaucoup d’efforts afin d’informer le public de cette nouvelle alternative. Les visiteurs ont ainsi eu la chance de rencontrer des propriétaires de voitures électriques et de poser toutes leurs questions.  Ils ont également eu la possibilité de voir trois  modèles sur place en plus de pouvoir en conduire cinq autres différents. Plus de soixante essais routiers ont été réalisés. Simon Chenier, responsable de ce site, s’est dit enchanté de la réponse du public et croit que nous n’aurons pas d’autres choix que de nous tourner vers ce type de véhicule qui, actuellement, émet le moins de gaz à effet de serre.
 
Des pratiques durables
Autre aspect mis de l’avant au cours de cette journée : nos pratiques agricoles. Après tout nous vivons à la campagne ! Les visiteurs ont ainsi pu constater qu’il était possible de modifier certaines de nos pratiques agricoles afin de nourrir et de régénérer le sol.  Odette Ménard et son complice, tous deux agronomes du MAPAQ, sont venus avec leur Caravane Santé des sols (qui parcourt le Québec) pour nous en faire la démonstration. Le même constat a été relevé par Charles Lussier, géographe présent et heureux de faire visiter au public le parc des Pionniers. Les visiteurs se sont montrés intéressés par l’une des quelques haies brise-vent implantées il y a quelques années dans notre municipalité qui, soit dit en passant, sont citées par la communauté scientifique comme un modèle au Québec et en Europe.
 
Pour compléter le tour de table sur l’écocitoyenneté, deux agentes du comité local de développement de Brome Missisquoi étaient présentes également. Elles ont invité les gens à participer à un jeu sur la gestion des déchets. Pas toujours facile de déposer le déchet dans le bon bac ! Mais, peu à peu… nous avançons.
 
On aime notre rivière
Et quoi de plus agréable que d’utiliser une nouvelle façon d’avancer et de se déplacer. Le kayak. Voilà une activité rafraichissante, car il faisait vraiment chaud le 17 août dernier ! Plusieurs personnes, jeunes et moins jeunes, ont pu ainsi découvrir le plaisir de naviguer et de voir notre municipalité sous un autre angle. Tout cela se faisait dans le rire et la bonne humeur. Les navigateurs devaient répondre à un questionnaire présenté sous forme de rébus dont les questions visaient le Marché Gendreault. Une démonstration de sauvetage nautique par les pompiers de Bedford a manifestement rassuré les spectateurs qui ont pu constater l’efficacité de leur approche en cas de difficulté navale. Vu l’engouement concernant cette activité, il a été décidé de la prolonger pour toute la journée ainsi que pour la journée du lendemain afin de permettre aux bénévoles de vivre, eux aussi, l’expérience du rallye organisé par Nathalie Paquette et Lise Bessette. Les deux organisatrices ont mentionné qu’elles étaient heureuses que plusieurs familles aient répondu à l’invitation. La plupart d’entre elles vivaient pour la première fois cette expérience. « À voir leur mine réjouie, cela ne sera pas la dernière » ajoute Lise Bessette.
 
Des artisans, des producteurs et des organismes bien vivants
 
Plus de dix-huit exposants ont répondu à notre invitation. La plupart d’entre eux étaient localisés sous le chapiteau. « Il n’y a pas eu foule, mais nous avons toujours eu du monde » souligne Pauline Bonneau, membre du CDS et responsable de ce site. Des ateliers se sont déroulés en alternance durant la journée et la députée madame Isabelle Charest a pris un moment pour visiter les exposants et s’adresser au public. De belles rencontres et des échanges entre voisins de différentes municipalités environnantes agrémentaient la journée.
 
Plusieurs personnes allaient manger sous le chapiteau les plats préparés par les bénévoles qui, sous une chaleur torride, ont cuisiné durant toute la journée. « Nous pensions avoir une petite pause, on se retournait et non ça reprenait de plus belle » mentionne en riant Sylvie Poulin, membre du comité des loisirs.
 
 
Pis…On aime fêter !
Mercredi soir, il n’y avait plus aucun billet de disponible pour le souper ! Deux cent trente-cinq personnes se sont réunies pour fêter et souligner les 75 ans du Marché Gendreault. Le comité aurait pu en vendre cent de plus !!Une soirée magique où le bonheur était là, comme dirait le chansonnier Christophe Maé. Les employés étaient tous réunis pour servir le souper préparé durant la journée par Robertyan Marini et l’équipe du Marché Gendreault. Des cadeaux de tirage ont été offerts dont cinq paires de billets pour aller voir cet automne, à St Jean, des humoristes avec en prime une fin de semaine à se déplacer en véhicule électrique. Gracieuseté de Chevrolet Racine, St-Jean-sur Richelieu, présent sur le site toute la journée. Enfin 67 % des convives ont répondu à l’invitation d’apporter leur couvert, soit 7% de plus que l’année dernière. Résultat : moins d’un demi sac envoyé à l’enfouissement (utilisation pour une deuxième année de toilettes compostables).
 
Mais, le moment le plus émouvant de la soirée fut certes lorsque Diane Ouimet employée des Gendreault depuis 35 ans, a remis une carte à la famille réalisée par Martine Bellavance, artiste de Notre-Dame, où trente cinq ex-employés et ceux actuels ont pris la peine décrire des mots touchants.
 
Le public a ainsi pu constater qu’employés et employeurs forment une famille aux liens tissés serrés. D’ailleurs, la plupart des employés travaillent au Marché depuis de nombreuses années. Nous les reconnaissons lorsque nous allons faire nos achats et cette connivence entre eux nous apportent réconfort et disons de la bonne humeur.
 
Musique, danse et festivités ont complété la programmation d’une journée fort bien remplie !
« Il est où le bonheur, il est où où.. il est où ». Et bien devinez !
C’est sur ce refrain que s’est terminé, sur le plancher de danse, une magnifique soirée !
 
Carole Dansereau, conseillère municipale
Coordonnatrice de la Fête dans l’rang 2019, pour le CDS
___________________________________________________________________________________________________________ 
 
Merci à nos fidèles partenaires qui avez contribués par votre soutien financier, technique et humain à la réussite, depuis les huit dernières années, de notre événement annuel
« La Fête dans l’rang » ; il va sans dire que votre collaboration a été d’une importance capitale dans la poursuite de toutes ces éditions.
 
Merci à vous chers concitoyens pour votre présence lors de ces rencontres festives ; votre énergie et votre participation ont été pour nous une source d’engagement et d’inspiration
 
L’an prochain, « La Fête dans l’rang » modifiera sa mission pour un rendez-vous dans le futur Jardin pédagogique intergénérationnel: Une invitation à vous toutes et tous à vivre collectivement cette nouvelle aventure 
 
Au plaisir de vous retrouver très bientôt ….

Un présentoir à la barrière à lamproie, du parc Fournier.

Un présentoir à la barrière à lamproie, du parc Fournier.
 
Nous sommes heureux de vous informer que nous venons d’installer un présentoir dans le parc Fournier tout près de l’emplacement de la barrière à lamproie sur le ruisseau Morpion. Des  circulaires et pamphlets informent les visiteurs et concitoyens sur ce spécimen quelque  peu intrigant qu’est la lamproie marine. On illustre les caractéristiques de son étrange anatomie et décrivons son mode de vie. Ce présentoir offrira les dernières observations disponibles sur ce spécimen et les facilités offertes par le parc.
 
Nous remercions M. Gabriel  Archambault le concepteur du présentoir et de sa mise en place. La structure métallique est l’œuvre de l’atelier Mathieu Forgues inc.
 Félicitations et remerciements pour cette superbe réalisation.
 
Depuis l’inauguration en 2014, 592 lamproies ont été capturées, dont déjà  40 en 2018.
Les écrevisses sont nombreuses  ce printemps.
 
Les lamproies capturées sont remises à l’université de  Montréal  , que fait elle avec ?
Je vous suggère  de lire l’article du Dr Réjean  Dubuc  neurologue sur le lien  suivant :
https://www.actualites.uqam.ca/2016/decouverte-mecanisme-neuronal-arret-locomotion
 Documentaire filmé le 30 de mai par  ICI  Radio Canada, sur l’utilisation de la barrière à lamproie. Le réalisateur parle d’une présentation éventuelle à la semaine verte, dans la prochaine saison.
 
Jacques deladurantaye pour le CDS.

... Et si Notre-Dame m'était contée.

 
L'objectif visé est de promouvoir et de mettre en valeur l'histoire de notre municipalité. La faire connaitre aux  prochaines générations.
 
Les premières étapes sont les suivantes:
 
·     Rassembler une équipe capable de colliger et de raconter les époques marquantes de l'histoire de NDS,  d'hier à aujourd'hui.
·     Bouquiner les récits et notes existantes sur ces  ancêtres et, pour conclure  solliciter les souvenirs de quelques citoyennes et citoyens  actuels parmi nos aîné(e)s.
·     Faire revivre des situations avec personnages actés. Recréer, filmer et raconter en projection cinématographique  ces époques  afin d'assurer une  pérennité historique.
Projet d'une durée de 2 ans.
Si  ce formidable projet  vous interpelle, nous avons  besoin de toutes sortes de talents. Recherches de faits historiques, écriture, monologue,   scénario, raconteurs  et personnages, caméscope, montage,  etc.
 
Dans les prochains mois nous serons plus spécifiques selon les  besoins identifiés.
L'équipe de départ se compose de Ginette Simard-Gendreault, Ève Paquin, et Jacques deLadurantaye  ...et vous. 
 
recrutement: jacques 450 357 5502 et Pauline 450-296-4567 

CINÉDRONE

Parade du 4 décembre:

Des  images des événements de la parade de Noël ont été photographiées du haut des airs. 

 Éventuellement ces souvenirs du 4 décembre feront partie de la vidéo racontant le merveilleux des saisons que nous offre Notre-Dame-de-Stanbridge et tout son territoire.

Nous sommes à réaliser une vidéo  démontrant les magnifiques paysages de notre municipalité, vues  à vol d'oiseau.   Cette réalisation a pour objectif de créer une visibilité typique  de Notre-Dame lors de nos rassemblements communautaires, ainsi qu'à l'occasion d'expositions  environnantes.  Notre premier thème rassemble les magnifiques images et couleurs de notre automne et souligne la beauté de  notre rivière et de  nos boisés, sans oublier le pont couvert  et ses alentours.  Ce projet  sera un collectif de nos saisons et de certaines activités de plein air.

S'établir et vivre à Notre-Dame


Le comité de développement stanbridgeois et la municipalité de Notre-Dame ont convenu d’une démarche structurée pour promouvoir Notre-Dame comme milieu d’accueil pour de nouvelles familles. Le CDS a nommé des responsables qui accompagneront les candidats intéressés à demeurer à Notre-Dame.

 Nous débutons notre démarche par un appel à tous pour constituer un inventaire ou une banque de données sur les propriétés résidentielles ou commerciales à vendre, incluant les terrains non bâtis et zonés blancs et même les logements à louer.

 Par la suite nous prévoyons réaliser des activités de promotion et prendre contact avec des candidats potentiels pour les diriger vers des offres correspondants à ce qu’ils recherchent. Ce n’est qu’un début et le succès dépend de vous.

-  Vous voulez vendre   - louer   -  ou acheter une propriété. 

-  inscrivez-vous à notre répertoire, c'est gratuit!