Paroisse Notre-Dame-des-Anges

Quelques nouvelles de la paroisse Notre-Dame-des-Anges


    Le bâtiment le plus imposant de notre village est sans aucun doute notre église qui trône au centre de notre petite agglomération avec sa flèche dominante et sa structure faite  de pierres, de nos champs.
 
    Ce temple, Héritage de nos prédécesseurs, a subi plusieurs transformations depuis sa construction en 1878 mais a quand même traversé les années en gardant toute sa personnalité et son cachet extérieur aux allures celtiques.
 
    Construite à partir des plans de Victor Bourgeau, architecte et ébéniste, ce sont les firmes de  Joachim Ried et de Napoleon Dubuc, des entrepreneurs en construction de la région,  qui ont réalisé son érection sur un terrain de 8 arpents, donné par Mme Marie Onésime Morin, veuve de Louis Charles Gauvin, premier maître de poste et important propriétaire foncier de l’époque.
 
    C’est par la volonté de plusieurs citoyens que le projet de cette nouvelle église a vu le jour. Troisième à porter le vocable de Notre-Dame-des-Anges, après les deux chapelles de “DesRivieres” cette église fut tout de même construite dans la controverse et les différents, causés par les disputes et l’acharnement entre les conservateurs ( ceux qui voulaient conserver la chapelle à DesRivieres)  et les novateurs ( ceux qui désiraient une nouvelle et plus grande église pour desservir plus de fidèles) 1877 ne fut donc pas de tout repos...
 
    Mais voilà que le 25 décembre 1879, malgré tout, on inaugure en grande pompe cette église qui se voudra  rassembleuse et qui représentera l’harmonie et la bonne entente entre les paroissiens. C’est finalement avec le support des membres de la communauté que la réalisation de ce projet arrive enfin à terme.
 
    La communauté composée de plusieurs cultures est représentée dans ce bâtiment. Nous reconnaissons par la pierre et la sobriété des angles, la touche de nos ancêtres loyalistes qui par leurs unions se sont intégrés à notre communauté religieuse. Les découpes et les décorations nous font voir le côté Irlandais et celte, origine d’un bon nombre de paroissiens de l’époque. Les angles et les matériaux  rappellent le côté artisanal français de cette société.
 
    Avec le temps, avec les années, des changements se sont opérés  au sein de la pratique religieuse. À peine cent ans après sa construction, l’église Notre-Dame des Anges se voit désertée par les ouailles. Le conseil de fabrique toujours en fonction, maintient tant bien que mal, ce gros navire à flots. Les temps changent, les marguilliers qui se bousculaient aux portes de la sacristie pour être élus, se voient dorénavant courtisés et presque suppliés pour prendre ces charges.
 
     À compter des années 1970-1980, la diminution de la pratique religieuse chez la plupart des confessions chrétiennes affecte aussi l’Église catholique. La laïcisation de plusieurs membres du clergé et le vieillissement du ceux qui sont restés au service de l’Église forcent une révision de différentes notions acquises pour l’organisation de l’Église, perçues jusque-là comme immuables.”  Historique du village et de la paroisse de Compton
 
    Depuis  environ quinze ans, à cause du manque de prêtres, l’évêché redivise les paroisses en unités ce qui permet a ces derniers de se consacrer à plusieurs paroisses mais alternativement.
 
 
    Notre église qui avait été conçue pour rassembler plus de 600 personnes au départ, n’en regroupe à peine qu’une centaine sauf pour les dimanches “ très” occupés comme les fêtes de Noël et de Pâques où à peine quelques centaines de paroissiens assistent aux cérémonies.
 
    Ce grand bâtiment reste vide plus de 300 jours par an et demeure un gouffre financier question de chauffage et entretien. Heureusement la Fabrique Notre-Dame-des-Anges a un bon coussin accumulé par les nombreuses levées de fonds effectuées au fil des ans.
 
    Dans l’immédiat, pas de problème à envisager car le conseil de fabrique compte plusieurs jeunes bien investis dans leurs désirs d’administrer avec rigueur les budgets  mais qui sait si dans un avenir  rapproché  nous ne devrions pas prendre une autre orientation soit pour partager cet espace, soit pour ajouter un  volet culturel à ce lieu de culte, qui, quoiqu’on en pense demeure un actif important au cœur de notre village.
 
    Réfléchir  à l’avenir de notre communauté, c’est notre rôle en tant que paroissiens et citoyens.
 
Ginette Simard Gendreault,
Présidente du conseil de Fabrique
 
 

Repas de fabrique - levée de fonds

Un immense Merci de la part du Conseil de Fabrique Notre-Dame-des-Anges-de-Stanbridge.
Notre levée de fonds du repas communautaire du 29 avril dernier a encore une fois été un succès.
 
La Fabrique Notre-Dame-des-Anges est fière d’annoncer que le profit accumulé lors de cet événement est encore à la hauteur de nos attentes. C’est grâce aux bénévoles et aux nombreux commanditaires,  que les résultats attendus se sont avérés remarquables.
 
Lors de ce dîner, près de 300 billets furent vendus, tant à la porte qu’en prévente et les dons fournis par les nombreux commanditaires ont fait que cette levée de fonds nous a permis d’amasser plus de $6 000. L’équivalence de 307 repas y fut servie et ces repas étaient composés à 100% de produits de chez nous.  Le Porc « du Québec » et le Dindon « bien élevés sur nos fermes de production» sont toujours cuits par le traiteur local qui leur donne un petit goût de « revenez-y ».  Les légumes proviennent  aussi de notre région et sont transformés localement et bien évidemment les fameux desserts sont cuisinés par des bénévoles de chez-nous.
 
J’aimerais donc, au nom du Conseil de Fabrique de Notre-Dame-des-Anges, remercier particulièrement tous les bénévoles qui ont donné de leur temps et qui ont passé ce dimanche à travailler ensemble pour cette cause qui nous tient tous à cœur. J’adresse aussi un Merci spécial aux commanditaires et aux  donateurs qui ont fait que cette activité a été une réussite. Sans le partage de votre énergie, rien n’aurait été possible.
 
Merci
Ginette Simard Gendreault,
Au nom des Marguilliers et du conseil de Fabrique

Horaire des messes

Le samedi           à 16 h 00   Bedford

Premier dimanche                  à 10 h 00   Bedford
Deuxième dimanche    à 10 h 00  Notre-Dame
Troisième dimanche    à 10 h 00  Philipsburg
Quatrième dimanche   à 10 h 00  St-Armand

Cinquième dimanche   à 10 h 00  en alternance

 
· Les célébrations sur semaine
Eucharistie :        mardi, mercredi, jeudi  09 h 00                 Bedford

Célébration de la Parole :      vendredi    09 h 00                 Bedford

Saviez-vous que …

Saviez-vous que …
►   à chaque mardi de 13 h à 15 h
►   à chaque jeudi de 19 h à 20 h
       l'église Saint-Damien est ouverte pour la méditation
►   et à chaque premier vendredi du mois de 19 h à 20 h, l'église est aussi ouverte pour l'adoration devant le Saint-Sacrement exposé.
Ces temps de prière sont l'initiative et sous la responsabilité des frères de l'Instruction Chrétienne de notre unité.  Nous les remercions pour leur service.
Prenons quelques moments pour venir prier Jésus dans l'Eucharistie.